La minorité demande plus de respect

Chaud chaud, le début du dernier conseil communal. La minorité en a marre qu’on ne l’informe pas des projets avant la presse.

Michel Motte
La minorité demande plus de respect
Le square de l’Amicale, l’académie de foot, le projet de la rue de la Passerelle: la minorité regrette que la presse soit parfois informée avant le conseil communal. ©ÉdA – 40198559391

Après les organisateurs du festival international du rire le mois dernier, c'est cette fois le groupe minoritaire UCPR qui a claqué la porte du conseil communal, mercredi soir. En cause, le manque d'égards du collège pour les conseillers. «Et c'est la troisième fois, rappelle Thierry Lavis, que la presse est informée avant nous. À quoi servons-nous encore», lance-t-il. Ce qui a provoqué cette colère: l'échevin des sports Christophe Davin a invité Ma Télé à venir, en exclusivité, voir et filmer le site du futur complexe de football, qui va accueillir l'académie.