Deux boucheries rochefortoises

S’il y a eu deux ministres à Rochefort il y a peu, il y a aussi des bonnes boucheries, comme Libotte et Au cochon d’or. Les deux établissements sont fournisseurs brevetés de la cour depuis deux règnes.

Florent Marot
Deux boucheries rochefortoises
Anne sophie Libotte est cogérante de la boucherie Libotte-Flahaut. ©ÉdA – S. Hq

Tous deux entrés dans l'intendance du roi sous Albert II, il y a une dizaine d'années, ils ont été reconduits avec l'arrivée de Philippe sur le trône. «On livre principalement à Ciergnon, évidemment, explique Anne-Sophie Libotte. On a plusieurs bons clients, dont le roi. À la lecture des commandes, on peut apprendre ce que la cour apprécie», ajoute Alain Saegerman, gérant d'Au cochon d'or.