Havrenne: la déroute en plein sprint

L’avant-dernière journée s’annonçait cruciale dans la course au titre. Si Ciney n’a éprouvé aucune difficulté à ravir les trois points face à Thuillies, complètement démobilisé (13-2), Havrenne s’est incliné face à Genappe (11-13) avec, dans la foulée, la perte du leadership.

J.-M. L.
Havrenne: la déroute en plein sprint
Malgré plusieurs permutations, Sébastien Droussin n’a pu redresser la barque havrennoise. ©ÉdA – 302162779466

Au-delà de l’absence de Jordan Jassogne, fêtant son mariage, ses équipiers n’ont manifestement pas reproduit leur prestation convaincante de la semaine précédente, quand ils s’imposèrent avec brio contre Ciney. «Ce fut une faillite collective, survenue au mauvais moment. Ce mauvais passage arrive de temps en temps, au cours d’une saison, mais cela fait encore plus mal à une journée de l’épilogue, déplorait le capitaine Fred Guyot. Pourtant, nous avons pris un bon départ en menant 4-1, avant de louper l’occasion de mener 6-3. Ce fut le tournant de la partie, car en freinant notre élan, on les a remis dans la lutte, avec la mésaventure que s’en suivit. Avec l’appui du vent, les livreurs visiteurs, plus précis et adroits, ont fait la différence sur le tamis.»