Nismes - Rochefort

La kyrielle de blessés nismois a au moins un avantage : elle permet de belles découvertes ou… redécouvertes. Ainsi, à la sortie de Renaud Liévin, Steve Delépine, 38 ans, a pris le relais. «Cela a dû donner un coup de jeune à Renaud, souriait-il. Je suis là pour dépanner, au service de cette belle équipe. On ne peut pas dire que je représente l’avenir! Celui-ci appartient plus aux jeunes et il est vraiment important que je ne prenne pas la place d’autres, qui sont en train de monter.» Steve Delépine a pourtant su apporter son expérience dans la gestion de cette rencontre. Notamment à l’excellent Thibaut Wallon, 21 ans plus jeune, entré en cours de partie. «À 17 ans, c’est la première fois que je monte en équipe première. Et c’est indéniable, il y a une grosse différence de rythme avec les juniors. C’est vraiment ainsi qu’on peut apprendre.» Rassurant pour Pierre Guérit, en mal d’effectif.

M.Mo.

Déception pour Baptiste Michel et les siens, à l'issue de la rencontre. «C'est vraiment dommage, car nous avions bien les choses en mains en première période. Nous avions su mettre le but qui nous plaçait dans une situation confortable. Malheureusement, petit à petit, notre organisation s'est étiolée, jusqu'à ce que Nismes réussisse à égaliser. Cela nous a mis un coup au moral.» Mêmes échos du côté de Jonathan Massart: «Nous avions l'occasion de prendre les trois points, que l'entraîneur voulait, mais nous n'avons pas réussi à rester à la hauteur. C'est un résultat qui est difficile, dans notre situation…»