Profondeville et Anhée : inquiétude face à un projet éolien

Jeudi soir, Luminus a présenté devant 120 citoyens son projet d’implanter cinq éoliennes entre les villages de Lesve, Besine et Bioul, sur Profondeville et Anhée.

Freddy GILLAIN
 Le promoteur ne reverra pas son projet à la hausse, dit-il.
Le promoteur ne reverra pas son projet à la hausse, dit-il. ©ÉdA – 201958651373

Cinq éoliennes entre les villages de Lesve, Besine et Bioul, c’est le projet présenté par Luminus jeudi soir, dans le cadre de la réunion d’information préalable du public.

Le site, explique Luminus, présente de nombreux atouts propices au développement éolien comme la distance des zones d’habitat, le bon potentiel venteux et la bonne accessibilité du site. Selon le promoteur, ces cinq éoliennes, d’une capacité maximale de 5 Mégawatt par engin, devraient produire 37 500 000 kWh par an, soit l’équivalent des besoins en électricité d’environ 10 000 familles. Ces machines permettraient une économie de 8 000 tonnes équivalents CO2 soit l’équivalent de la consommation d’environ 2 800 voitures diesel.

Le public a jusqu’au 2 décembre, pour faire part, par courrier adressé au collège communal et à Luminus, de ses questions et remarques. Celles-ci entreront en ligne de compte lors de l’étude d’incidences sur l’environnement qui va être réalisée.

S’armer de patience

L’échevin qui suit le dossier au sein du collège communal, Patrick Vicqueray, précise qu’à ce stade, aucune demande de permis n’a été introduite. Ce ne sera qu’au terme de l’étude d’incidences que le promoteur décidera, ou non, d’introduire sa demande. Cette étude d’incidences pourrait durer jusqu’à deux ans. En effet, il faut observer la faune durant une longue période, inventorier le paysage et l’habitat, étudier les sols et sous-sols, prendre des mesures de l’environnement sonore… Avant de synthétiser les données et d’émettre une série de recommandations sur base desquelles le demandeur pourrait modifier son projet. Une chose est déjà certaine, selon Luminus: cinq éoliennes, ce sera le maximum.