Les Oheytois s’attendent à des matchs plus compliqués

Trois formations de l’élite provinciale comptent toujours le maximum des points, après deux journées. Parmi elles, celle d’Ohey n’a même abandonné aucun set, s’imposant en trois manches à Doische, puis face à Arsimont.

M.B.

«Je suis un peu surprise d’avoir gagné ces deux matchs, d’autant que je ne connaissais pas trop bien la division», confie la coach Oriane Delhez, qui s’était surtout chargée de la P2 du club, jusqu’à cette saison. «Comme le comité n’avait pas trouvé d’entraîneur pour l’une de ses deux équipes, j’ai pris la tête des deux.»