VIDÉO| Du muguet 100% wallon

Si la grande majorité du muguet offert en Belgique doit être importé, quelques milliers de brins sont encore produits en Wallonie. Rencontre à Ohey.

À l'approche du 1er mai, c'est le même rituel depuis une quinzaine d'années pour Pierre Lhoas, à Ohey. Sous le doux climat de ses petites serres non chauffées, avoisinant les 18 °C, l'horticulteur veille à ses milliers de plants aux typiques clochettes. Ses fleurs doivent arriver à maturité exactement pour ce jour de la fête du travail. Ni trop épanouis, ni trop vertement fermés. Il détient l'art de faire fleurir juste à temps cette poétique fleur. «Le muguet n'est pas une fleur exigeante, explique ce passionné de nature, qui a décidé de vivre des trésors de la terre il y a 20 ans. La difficulté est de pouvoir la dompter pour l'avoir à point au moment voulu. Sans les serres, le muguet fleurirait trop tard en Belgique, pour un printemps comme cette année.»

Succès toujours au rendez-vous

Avec philosophie, autonomie et amour du terroir, Pierre Lhoas et son épouse ont décidé de cultiver leurs produits en respectant les traditions du pays, au fil des saisons. Le muguet se devait d'être dans leur catalogue. «Le succès en Wallonie pour le muguet ne se perd pas, contrairement à la tradition du chrysanthème, qui a tendance à s'essouffler légèrement, constate Pierre Lhoas. Le brin du 1er mai est particulièrement ancré dans la tradition wallonne, mais celui-ci doit être importé de France, dans la région de Nantes, et de Flandre. C'est un paradoxe

Depuis quelques jours, il parcourt avec son épouse les comptoirs de vente en circuit court pour y répartir ses quelque 3 000 brins en pot et 1 500 brins coupés, qu’il écoule également en vente directe dans ses Jardins de Vertumne, tout ce week-end. Dans ses étals, le muguet rose, très rare, et en petite quantité, surprend les visiteurs. Ces brins sont particulièrement recherchés pour leur parfum typique, dont l’intensité est assurée par une cueillette de dernière minute et la proximité de culture.

Pierre Lhoas est producteur de muguet à Ohey
Pierre Lhoas est producteur de muguet à Ohey ©© Jacques Duchateau

La fleur idéale

En mai, la hampe florale idéale doit arborer une dizaine de clochettes à la forme campanulée, de 6 à 7 mm, grosses, blanches et odorantes. Les fleurs inférieures comportent un pédicelle plus grand que celui des fleurs terminales.

VIDÉO| Du muguet 100% wallon
©© Jacques Duchateau

Porte-bonheur

«Le muguet est le symbole du retour des beaux jours. Nous aimons lui faire honneur pour célébrer le printemps»,se réjouit Pierre Lhoas. Le muguet est associé à de très nombreux symboles en Europe. En Belgique, c'est évidemment un porte-bonheur à tous les 1er mai. Pour cette fête, il a, petit à petit, remplacé l'églantine rouge.

VIDÉO| Du muguet 100% wallon
©© Jacques Duchateau

Festival

Ces 1er et 2 mai, les Jardins de Vertumne mettent à l’honneur le petit brin avec leur Festival du muguet. Au programme: visite des parcelles de production de muguet, légumières et ornementales, exposition et vente de plantes vivaces, graminées, fougères, etc. Et, bien sûr, la vente du traditionnel brin local.

VIDÉO| Du muguet 100% wallon
©© Jacques Duchateau

www.lesjardinsdevertumne.be