Taxe de séjour: des adaptations

Même réduite à 50 %, la taxe sur la salubrité publique reste, selon la minorité Pour Ohey, une taxation supplémentaire dont la finalité n’est pas claire.

C. Det.

Autre perception controversée: la taxe de séjour pour les gîtes. En 2021, elle sera réduite de 50%, quelle que soit la formule (nuitée ou forfaitaire), comme le préconise le Commissariat général au tourisme. Des exonérations sont en outre prévues en cas de pandémie, de travaux ou de réquisition. Quoi qu'il en soit, la minorité estime que cette taxe «pénalise les bons élèves», soit ceux dont les locations sont répertoriées. Sur ce point, le bourgmestre annonce un recensement des logements «non officiels». Et ceux-ci pourraient voir la taxe de séjour doublée. Le conseiller Arnaud Paulet (Ohey Plus) reste sceptique: «Cela va faciliter la concurrence avec les gîtes d'autres communes qui ne taxent pas.»