Le circuit court passe par le casier

Dès ce mardi, le Champ paysan met des produits locaux en mode automatique avec le lancement d’un distributeur. Au menu: en majorité du bio.

Catherine Dethine
Le circuit court passe par le casier
48 casiers et un espace réfrigéré dans l’attente des marchandises et de leurs premiers clients. ©ÉdA – 50732832471

Le concept est déjà bien implanté dans des petits villages de France où le commerce de proximité a disparu. Il est aussi présent de l'autre côté de la frontière linguistique. Néanmoins, dans le Condroz namurois, on peut parler de «première». C'est en effet à Ohey, au Champ paysan de Clément Tournis et Patrick Voinot que l'on pourra s'approvisionner en produits locaux grâce à l'installation de 48 casiers et d'un espace réfrigéré de 78 places. Des Casiers paysans pour un mode de consommation davantage accessible.