Une meilleure communication

Ohey et ses problèmes de connexion: un terrain sur lequel des particuliers mais aussi la Commune se sont engagés, notamment dans le cadre d’un projet-pilote à l’échelon fédéral.

Devrait-on le regretter? Toujours est-il que, comme partout ailleurs, les réseaux sociaux restent le «meilleur» exutoire pour tancer les politiques, l’administration, voire le corps enseignant afin de marquer sa désapprobation, parfois de manière violente. Christophe Gilon a fait état de ce poste relatif à la coupure d’électricité du 5 janvier dernier qui, selon un internaute, reléguait «Ohey au temps du Moyen Âge». 4 500 foyers étaient concernés. Et pas seulement à Ohey mais aussi à Hamois, Gesves et Ciney. D’autres exemples, nettement plus crus, auraient pu être évoqués. Mais à quoi bon. Pour l’essentiel, mieux vaut parler empathie, respect, écoute et surtout communication constructive. Des mots qui ont été évoqués par l’ensemble des intervenants lors de cette cérémonie des vœux du personnel.