Une aventure scientifique et humaine

La pierre du diable a fait en 2007 l’objet d’une fouille préventive par le Service de l’archéologie de la Région wallonne.

A.D.
Une aventure scientifique et humaine
Fig. 3.3.jpg

À l’époque, la pierre était couchée le long d’un chemin et sa subsistance était menacée par un projet de lotissement. Les archéologues ont établi que ce bloc de poudingue de 4,5 tonnes était bien un menhir datant du troisième millénaire avant Jésus Christ. De taille humaine, arrondi par l’homme sur la partie supérieure, le menhir devait incarner un personnage anthropomorphe, sans qu’il soit possible de déterminer lequel.