Ils ont la « main chaude »

Les cadets du BC Ohey l’ont prouvé une fois de plus en terminant finalistes, pour la troisième fois consécutive, au championnat provincial WBB et ça, Jean-François Lambotte, le président du club en est très fier : « On a vraiment des jeunes qui en veulent et se donnent à fond, c’est vraiment un exemple pour les autres équipes.

Dans le même esprit, il faut souligner que l’équipe P2a reçu le prix du fair-play et que la P3a terminé 2e ex aequo… Ce n’est franchement pas mal ! » Pour rappel, le BC Ohey compte tout de même 8 équipes de catégories d’âges différents dont malheureusement une seule mixte, faute d’effectifs, celle des benjamins. Pour le président, les vertus du basket sont légion: « Le basket est un sport très complet. Il développe l’esprit d’équipe, l’agilité et la rapidité de décision. Il renforce la précision et la maîtrise de soi. De plus, ici, à Ohey, nos joueurs ont la chance d’évoluer dans de bonnes conditions ; ils sont très bien encadrés et ce, dès leur plus jeune âge. Cerise sur le gâteau: les infrastructures qui sont vraiment bien adaptées à ce sport. Franchement, on n’a pas à se plaindre. » Concrètement, le championnat reprend fin août, début septembre et les entraînements à la mi-août. À ce propos, le président tient à rassurer les parents: « Même si le nombre d’équipes est important, le club s’arrange toujours pour faire jouer les équipes les plus jeunes en fin d’après-midi ou début de soirée, histoire de combiner harmonieusement activité sportive et vie scolaire. C’est essentiel car le basket est aussi un sport exigeant avec 2 entraînements par semaine et un match. Hé oui, il faut s’investir ! » À bon entendeur…

Pour accéder à cet article, veuillez vous connecter au réseau internet.