Un projet qui « tient la route » !

Durant cette semaine, les enfants de l’école communale ont appris à se déplacer en rue en tenant compte des dangers de la circulation.

N.C.
Un projet qui « tient la route » !
CNCOT - Printemps de la mobilité à Ohey ©ÉdA – 202154054692

«L'École au bout des pieds» est un projet qui a déjà été mené à Haillot puis à Evelette. Cette année, c'était au tour des enfants et des parents de l'école oheytoise de tester cette «mobilité douce» où l'on emprunte un maximum de chemins et sentiers. Ce type de mobilité piétonne revêt une importance particulière pour Françoise Ansay, échevine de l'Environnement et du développement durable: «Comme l'école occupe une place centrale dans le bourg oheytois, réussir à mettre en place durablement ce type de projet est essentiel. Si les parents et enfants se prêtent au jeu, nous pourrions alors remplir plusieurs objectifs comme permettre aux enfants de se rendre à l'école à pied en toute sécurité tout en développant leur indépendance, désengorger le parking du complexe sportif au profit des parents des classes maternelles…» Au total, 122 enfants ont participé au projet en empruntant trois chemins différents: le sentier du parc rosoux, la rue du berger et le chemin de terre menant au bois d'Ohey. Marielle Lambotte, échevine de la Jeunesse le précise: «Oui, il y a encore des choses à faire comme l'aménagement de certains tronçons de sentiers ou la création d'un passage pour piétons à proximité de la rue du berger. Le collège en est conscient et va plancher là-dessus dans les semaines à venir!»

Pour accéder à cet article, veuillez vous connecter au réseau internet.