Au hasard des rencontres, aux rencontres du hasard

Ils étaient 3 amis sur les bancs de l’École Normale vers la fin des années 50. L’un rêvait de gagner le Tour de France, le deuxième se voyait marquer des buts avec le maillot des Diables Rouges tandis que le troisième foulerait, en vainqueur, la terre battue de Roland Garros.

P.N.
Au hasard des rencontres, aux rencontres du hasard
Philippe Lambotte, un homme tout en passions ©ÉdA

Philippe, Henri et Jean-Pierre sont aujourd’hui racontés par le premier, dans un livre à la mémoire du troisième. Le tennisman qui n’a jamais gagné Roland Garros comme prévu mais qui a néanmoins découvert Justine Henin.

Pour accéder à cet article, veuillez vous connecter au réseau internet.