Le RCS Ohey prend votre santé à cœur

Ce vendredi en fin de matinée, un défibrillateur a été installé dans les vestiaires du club de foot oheytois. Un atout indéniable!

Nathalie CÔTE
Le RCS Ohey prend votre santé à cœur
CNCOT - installation d'un débrillateur au RCS Ohey ©ÉdA

C'est avec le sourire que les membres du comité ont reçu le précieux appareil subsidié par l'Union belge de football. Il faut savoir que les fédérations sportives, soutenues par Infrasport tentent d'équiper au fur et à mesure les clubs d'un défibrillateur afin de parer à tout accident cardiaque éventuel. C'est Firmin Milquet, correspondant qualifié du RCS d'Ohey, qui a rempli le dossier de demande: «Le jour même de la proposition, le dossier était ficelé et renvoyé même si je ne connaissais pas les critères de sélection du ministre Antoine… Mais bon, ici, au club, on compte tout de même 332 affiliés, ce qui n'est pas rien! Le mail de confirmation ne s'est pas fait attendre et on était tous ravis de la réponse positive.» Yvan Detaille, installateur de dp services qui fournit l'appareil explique: «Un appareil de ce type coûte plus ou moins 2 500€, installation comprise. Ici, le club l'a obtenu gratuitement. Les seuls frais à sa charge seront l'entretien annuel ainsi que la formation de 12 membres du club. Ces deux conditions sont essentielles pour que le club conserve le défibrillateur. Pour 400€ par an, le club sera équipé.» Quand on sait qu'en Belgique, chaque année, 15 000 personnes meurent d'une défibrillation cardiaque, on comprend donc mieux l'intérêt d'avoir un tel appareil à portée de main. L'échevine des Sports, Marielle Lambotte a ajouté que «d'autres clubs de l'entité étaient sur le point de s'équiper de la même manière. Le Tennis Club du Grand Ohey a d'ores et déjà reçu son appareil et le Club de Football Excelsior Jallet – Evelette espère aussi une réponse favorable. Il y a aussi le cas du complexe sportif. Je vais tout faire pour que l'un des clubs utilisant régulièrement les salles adresse une demande de subside. La Commune soutiendra financièrement ce genre d'initiative sportive et citoyenne… d'autant plus que ce matériel de première urgence deviendra obligatoire dès le 1erjanvier 2014». Avant de partir, Yvan Detaille a rappelé les principes de base d'utilisation du défibrillateur, à savoir: «Installer la victime sur un sol plat et dur, vérifier que la personne ne respire plus ou mal, désigner 3 personnes responsables qui aideront à mener à bien le sauvetage et ne pas interrompre le massage cardiaque avant que les secours n'arrivent aux côtés de la victime.» Ce genre d'appareil est amené, à l'avenir, à se multiplier car les chances de survie d'une victime ayant bénéficié de l'aide du défibrillateur sont de 75% contre zéro si ce n'est pas le cas… Hé oui, après tout, on n'a qu'une vie!

Pour accéder à cet article, veuillez vous connecter au réseau internet.