Dans l’émotion, c’était la dernière séance

Le rideau est tombé sur la législature. Le discours du bourgmestre à l’égard de ses partenaires a été émouvant et empreint de sagesse.

Nathalie CÔTE
Dans l’émotion, c’était la dernière séance
CNCOT_Conseil communal oheytois du 14 novembre ©ÉdA – 201533299662

Avant de se retirer en tant que premier Oheytois, Daniel de Laveleye a prononcé quelques mots pour ceux qui ne siégeront plus. Il a commencé par les membres de l'opposition: «Benoît, même si nos points de vue différents ont engendré pas mal de blessures, je tiens cependant à te féliciter pour ton opiniâtreté. Tu as poursuivi un idéal et tu as conservé le même fil conducteur lié à l'écologie durant les débats qui, parfois, ont été musclés. J'espère qu'avec le temps, les tensions s'apaiseront et que nous nous retrouverons un jour sous un arbre pour rire de ces moments passés.»

Pour accéder à cet article, veuillez vous connecter au réseau internet.