Un passage de témoin serein

C’est sur un discours du bourgmestre fair-play que le premier conseil communal suivant les élections a débuté.

Nathalie CÔTE
Un passage de témoin serein
CNCOT - conseil communal du jeudi 25 octobre 2012 ©ÉdA – 201469692762

«Même s'il ne s'agit pas encore de la passation des pouvoirs, j'aimerais cependant reconnaître une défaite et une victoire, toutes deux claires, nettes et sans discussion.» explique Daniel de Laveleye, le bourgmestre sortant pour qui les résultats des élections se sont apparentés à un coup de massue. Malgré cela, le premier homme oheytois a prononcé un discours qui a étonné: «Le jeu démocratique est ainsi fait et je le respecte. La voix du peuple s'est exprimée et doit être respectée. ECHO a gagné et mon groupe et moi-même tenons à vous féliciter. Nous vous souhaitons bonne chance. Faites que la commune d'Ohey soit votre seul moteur. Pendant 12 ans, elle a été le mien.» Le bourgmestre s'est ensuite tourné vers les membres de son groupe avant de conclure: » Même si j'ai été très heureux de diriger la Commune tout ce temps, je suis aussi terriblement déçu de vous avoir menés dans le mur. Désolé, les gars! Quoi qu'il en soit, j'ai adoré travailler avec vous tous. Vous avez fait du bon boulot et je vous remercie pour ce bout de chemin parcouru ensemble!» Dans ces mots, il y avait une volonté d'apaisement, clairement ressentie par l'opposition qui, au final, a chaleureusement applaudi l'effort. La séance du conseil en elle-même a été vite expédiée, celle-ci ne concernant en majorité que la reconduction de l'ensemble des taxes votées, comme l'année passée, à l'unanimité. Pour terminer, un petit verre de l'amitié a été proposé. Pour la première fois depuis bien longtemps, devant le public venu en nombre ce soir-là, l'opposition et la majorité ont passé un moment serein et apaisé autour de la même table… Espérons que cela dure!

Pour accéder à cet article, veuillez vous connecter au réseau internet.