Motion de méfiance contre une échevine à Ohey (Namur)

L'échevine des affaires sociales d'Ohey (Province de Namur), Bénédicte Servais, est visée par une motion de méfiance constructive. Celle-ci sera soumise au vote au conseil communal de vendredi. Assimilée au PS, l'échevine fait partie de la même liste que le bourgmestre, Daniel de Laveleye (cdH). Ce dernier lui reproche de graves lacunes dans son travail.

"Depuis deux ans, elle ne gère aucun dossier", assure le mayeur. "Des moyens ont été dégagés, mais ils n'étaient pas utilisés. Nous devions reprendre les dossiers. Nous voulions par exemple créer un partenariat avec une entreprise pour mettre un véhicule à la disponibilité des aînés de la commune. Rien n'a avancé".

L'attitude de l'échevine, très indépendante, est aussi reprochée. "Nous aurions pu terminer la législature comme cela si Mme Servais ne dénigrait pas systématiquement le travail de la majorité, dont elle fait partie. Nous ne faisons pas cela de gaieté de cour, mais si elle ne veut pas démissionner, nous n'avons pas le choix".

De son côté, l'échevine regrette que "l'on puisse reprocher à un mandataire ses votes et ses choix sur les différentes politiques menées. En effet, la démocratie prône le libre arbitre mais aussi le droit de s'exprimer selon ses propres valeurs". Elle critique aussi le "retrait des membres du personnel attachés à son échevinat", et d'autres vexations.

Si le conseil vote la motion, l'échevine sera remplacée par Noemie Pierson, membre de la même liste qu'elle en 2006.