Caisses à savon entre les gouttes

La 19 e descente de caisses à savon humoristiques a eu lieu hier à Evelette. Sous les vivats de la foule et entre les gouttes de pluie!

Pascal Nivaille

Il n'est pas simple, le boulot d'organisateur en Belgique. Alors que la météo était très clémente depuis des semaines, on avait annoncé un dimanche des plus désagréables. Saint Mamert, saint Pancrace et saint Servais allaient-ils glacer la 19e descente humoristique de caisses à savon d'Evelette ? Non car il en faut bien plus dans ce village de l'entité oheytoise pour refroidir l'ambiance !

Peu après 15 h, c'est néanmoins avec quelques gouttes que les premiers hurluberlus au volant de leurs drôles de machines se sont lancés dans la descente de la rue Adèle Thomas. Ils étaient vingt-cinq en tout à dévaler trois fois la petite voirie du centre d'Evelette. Vingt-cinq constructions des plus loufoques car ici c'est bien le but du jeu. Point de chronomètre, point de vitesse, point de performance : juste le plaisir, l'originalité et l'humour. Un cocktail qui, auprès des Évelettois, à pignon sur rue.

Le long du parcours, derrière les ballots, des centaines de spectateurs, le col relevé ou le parapluie ouvert, ont acclamé les participants à cette drôle de fête. Au micro, Dominique Noirhomme a tenu le public en haleine avec verve et humour tandis que les commissaires veillaient à la sécurité de tous. Il faut dire que certaines caisses frisent allégrement les trois kilomètres par heure...

La 20e l'an prochain

La manifestation de ce dimanche était la 19e édition. L'an prochain, ce sera donc la 20e et un vingtième anniversaire, cela se fête dignement : le programme, partiellement dévoilé hier, semble bien alléchant avec trois descentes de jour et deux descentes de nuit pour des caisses équipées d'éclairages originaux mais également d'une animation sonore. Plus qu'un an à dormir !