Évelette : la dernière chance

Opposé à Temploux, qui n'est toujours pas rassuré sur son sort, Évelette se doit de l'emporter.

Une nouvelle défaite des hommes de Vincent Grenson les placerait dans une situation très inconfortable pour ne pas dire «impossible». «Le dernier entraînement s'est bien passé, confie ce dernier. Nous voilà au-devant de cinq matches plus à notre portée. Après Temploux, on jouera deux fois le week-end suivant : à Taviers et à Andoy/Wierde. Trois matches que nous devons remporter, ou bien la relégation sera au rendez-vous. Je sens mes joueurs motivés. En espérant qu'ils ne prennent pas trop rapidement un but... Côté effectif, seul Henrion ne sera pas de la partie». Nantis de 21 unités, Bonneville et Andoy/Wierde ne peuvent plus traîner en chemin. Mais la tâche qui attend Andennais et Namurois ne sera pas imple, face aux leaders meutois et aux Sauvenièrois, qui doivent engranger sous peine de voir Saint-Germain faire un grand pas vers la troisième place. Justement, les «Verts» d'Alain Conobert, qui ont réalisé la bonne opération dimanche dernier, malgré leur partage face à Jambes, hébergent le Caps Namur, qui vient de perdre trois points sur le tapis vert. On retiendra la visite de Malonne à Boninne qui, après un succès face au Caps et un partage à Andoy, s'est donné une petite bouffée d'oxygène. Quant aux Malonnois, ils peuvent encore espérer accrocher la troisième place. G.B.