L'harmonie des couleurs d'Annick Ranwez

Le château des Comtes ac cueille, pour la seconde fois, Annick Ranwez et ses aquarelles. Elle est née à Charleroi en 1956 et a effectué des études artistiques à l'Institut Saint-Luc, à Bruxelles. Depuis maintenant une vingtaine d'années, l'artiste enseigne le dessin, la peinture acrylique, l'aquarelle et les techniques mixtes à des adultes mais aussi à des adolescents et à des enfants lors de cours privés, ainsi que dans des centres culturels ou dans son atelier à Ohey.

Elle n'en est pas à sa première exposition. La première qui a compté pour elle, c'est en 1999 au « Printemps de l'aquarelle », à Libramont. Puis ce fut dans son atelier d'Ohey d'abord seule puis avec le peintre Philippe Brasseur et l'illustrateur Geoffroy Dussart. On la retrouve, en 2005, au « Salon de l'aquarelle » de Namur.

Un parcours d'artistes aussi, toujours à Ohey dans le cadre de l'exposition « J'ai rencontré le gros d'Ohey » puis, quelques mois plus tard, une première rencontre avec les cimaises de Guy Delforge. On la retrouvera deux autres fois encore à « J'ai rencontré le gros d'Ohey ». Elle est retournée une seconde fois au « Salon de l'aquarelle » à Namur et au « Printemps de l'aquarelle » à Libramont. Elle a également exposé dans une agence bancaire à Jambes. Annick Ranwez travaille ses aquarelles avec patience. Un ensemble de petits coups de pinceau permet aux couleurs de s'unir, de se confondre, de s'entrelacer.

L'harmonie des couleurs est bien étudiée. Le jaune se mêle au bleu ; l'orange à l'ocre, au rouge et au noir.

F. G.

L'exposition est accessible du lundi au samedi de 10 à 18 h et le dimanche de 14 à 18 h.