Namur: dix mois avec sursis pour avoir exhibé un sabre rue Godefroid

Le tribunal correctionnel de Namur a prononcé vendredi une peine de 10 mois de prison, assortie d’un sursis pour ce qui excède la détention préventive, et une amende de 100 € à l’encontre d’un jeune homme.

Belga
 Une femme dénonce un fait rue Godefroid. La police n’a rien.
Une femme dénonce un fait rue Godefroid. La police n’a rien.

Celui-ci était poursuivi pour des faits de port d’armes et menaces par gestes commis à Namur entre février et octobre 2022. L’individu avait été interpelé dans la soirée du 25 octobre après avoir sorti un sabre pour menacer d’autres personnes, rue Godefroid à Namur. À l’arrivée de la police, le groupe s’était dispersé, laissant seul l’homme au sabre. Les faits avaient toutefois été filmés par des caméras de surveillance.

"Oui, j’ai sorti ce sabre pour qu’ils s’éloignent", a reconnu le prévenu. Selon son avocat, il faisait l’objet de menaces de la part de ce groupe car il ne voulait pas vendre de stupéfiants.

Le même individu avait déjà, le 18 mars 2022, menacé un commerçant namurois avec une arme de poing. "Il venait prendre des cigarettes, sans intention de les payer. Le commerçant ne s’est pas laissé faire. Il est revenu quelques instants plus tard avec une arme et l’a pointée dans sa direction à travers la vitre", selon le parquet de Namur. Le suspect contestait cette prévention. "J’ai fait tomber quelque chose en entrant dans le magasin. Le commerçant s’est alors saisi d’un bâton, moi j’ai ramassé une pierre."

Le prévenu était aussi poursuivi pour la détention d’un couteau, le 5 février 2022.

Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...