Namur : stagiaires, un « métier » en pénurie au Perron de l’Îlon (vidéo)

Les stagiaires ne se pressent plus trop aux portes du Perron de l’Îlon, où ils sont formés pour la restauration avec de grandes chances de trouver un boulot. Dans le secteur, les recrutements sont en chute libre.

Samuel Husquin

Ça coupe, ça mixe et ça chauffe. On s’active dans les cuisines du Perron de l’Îlon. Dans ce centre namurois d’insertion socio-professionnelle, on forme des stagiaires aux techniques de la restauration et du service traiteur depuis trente-cinq ans. "Mais depuis le Covid, on vit des moments difficiles", constate Pascal Tahon, formateur horeca. "Avant, on tournait avec une bonne quarantaine de stagiaires. Aujourd’hui, il n’y en a plus que vingt-cinq mais on doit remplir les mêmes missions. Alors, tous les formateurs s’y mettent aussi et tapent dedans quand c’est le coup de feu. C’est pas grave pour nous mais ce n’est pas l’idéal pour l’encadrement pédagogique."

Pour accéder à cet article, veuillez vous connecter au réseau internet.
Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...