Namur : mort voici 125 ans, Félix Godefroid fut « premier harpiste d’Europe »

Décédé en 1897, le musicien Félix Godefroid s’est forgé un nom sur la scène internationale grâce à sa mise en valeur de la harpe.

Ugo Arquin
 Portrait de Félix Godefroid par Marie-Alexandre Alophe.
Portrait de Félix Godefroid par Marie-Alexandre Alophe. ©-Archivio Storico Ricordi

Un concours international de harpe porte son nom et fait écho à sa prolifique carrière. Disparu il y a 125 ans, le harpiste Félix Godefroid a marqué son époque par ses mélodies qui ont résonné bien au-delà de nos frontières, en particulier en Angleterre auprès d’un public romantique. Moins connu que son compatriote Adolphe Sax, le musicien n’en demeure pas moins un artiste majeur du XIXe siècle, décrit par le compositeur Hector Berlioz comme un "maître absolu de son instrument". Si l’homme n’est plus, son répertoire ( La Danse des Sylphes, Le Démon de la Nuit…) continue de vibrer grâce à de nouvelles générations d’artistes issus de divers horizons.

Pour accéder à cet article, veuillez vous connecter au réseau internet.
Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...