Un grognard qui a fait la Russie, un spécialiste des hiéroglyphes… 5 000 nécrologies qui racontent Namur au 19e siècle

L’historien Philippe Gémis a répertorié 5 000 avis nécrologiques dans la presse namuroise, de 1839 à 1900. Et c’est très… vivant.

Samuel Husquin
Philippe Gémis, épaulé par Jacques Vandenbroucke, sort cette double brique nécrologique... très vivante.
Philippe Gémis, épaulé par Jacques Vandenbroucke, sort cette double brique nécrologique... très vivante. ©EdA - Florent Marot

On peut raconter beaucoup de choses dans une nécrologie et même y mettre beaucoup de vie. Ce rendez-vous particulier des quotidiens, c’est aussi une source d’information très intéressante pour les historiens.

Pour accéder à cet article, veuillez vous connecter au réseau internet.
Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...