Un Namurois condamné à trois ans avec sursis pour un viol dans un squat, menaces avec arme, outrages, coups et blessures et extorsion

Tous les faits ont été commis entre janvier et avril 2022, alors qu’il venait de sortir de prison.

S.M.
 La relation sexuelle était consentie, un remerciement de la victime pour la cocaïne qu’il lui avait proposée, clamait-il.
La relation sexuelle était consentie, un remerciement de la victime pour la cocaïne qu’il lui avait proposée, clamait-il. ©Tinnakorn – stock.adobe.com 

Le tribunal correctionnel de Namur a condamné, vendredi, un homme poursuivi pour des faits d’extorsion, viol, menaces, outrages, coups et détention de cocaïne commis à Namur entre janvier et avril 2022 à une peine de trois ans de prison avec sursis probatoire.

Le 23 janvier 2022, le prévenu a menacé le serveur d’un débit de boissons namurois avec un revolver en plastique pour obtenir une bière. "C’est un malentendu. J’ai vu ce revolver à fléchettes en caoutchouc dans la caisse de jouets de mon petit-neveu et je l’ai pris. Je l’ai sorti au café après avoir entendu parler d’une histoire de coups de couteau. Le patron a cru que je le menaçais avec une arme réelle", disait le prévenu à l’audience.

Le 12 avril 2022, il a attiré une dame dans un squat avant de refermer la porte derrière elle, de baisser son pantalon et de l’obliger à entretenir une relation sexuelle avec lui, sous la menace d’un couteau. "Je consommais beaucoup de cocaïne à l’époque. J’ai rencontré cette dame qui m’a dit être une prostituée. Elle voulait fumer de la cocaïne, je lui ai proposé de m’accompagner. Elle a voulu me remercier en me proposant une relation, mais il n’y a pas eu de viol."

Le prévenu devait aussi répondre d’une extorsion sous forme de fraude informatique commise le 3 avril 2022, lors de laquelle il a abusé d’une personne vulnérable pour lui soutirer 4 000 euros.

Dix jours plus tard, il a outragé des policiers qui l’interpellaient pour les faits de viol. Outre des faits de détention de cocaïne, le prévenu est également accusé d’avoir donné quatre claques à sa belle-mère et de lui avoir arraché des cheveux.