Namur-Andenne: alcoolisée, elle plante son compagnon à la gorge, « pour avoir la paix quelques jours »

Depuis 2015, la prévenue a récidivé sur un nouveau compagnon. Elle purge une peine de 5 ans pour ces faits.

C. Det.
 Les faits se sont déroulés en 2015. Mais la prévenue a commis pareille agression avec son nouveau compagnon, il y a moins d’un an.
Les faits se sont déroulés en 2015. Mais la prévenue a commis pareille agression avec son nouveau compagnon, il y a moins d’un an. ©showcake – stock.adobe.com 

Le dossier revient sur opposition. La prévenue a été condamnée par défaut à 18 mois pour tentative de meurtre sur son compagnon de l’époque, un sans abri. Des faits qui se sont déroulés à Namur, début 2015. Son avocate évoque le dépassement du délai raisonnable (7 ans depuis les faits) et demande une simple déclaration de culpabilité, à titre principal.

À l’époque, sa cliente (âgée alors de 25 ans) était dans "un alcoolisme profond" comme son compagnon. Selon la défense, le contexte était très compliqué. La jeune femme avait son propre appartement payé par sa famille plutôt aisée.

Opposée à cette fréquentation, la famille a mis son véto. Le compagnon ne pouvait pas entrer dans l’appartement. Il demandait donc à sa compagne de le suivre dans divers squats à Namur et Andenne. Pour être ensemble mais, en définitive, pour s’agresser mutuellement. Le couple toxique se disputait souvent.

Comme le souligne la défense, sa cliente s’est dit que "si elle le blessait, l’ambulance viendrait le chercher et elle aurait la paix quelques jours". Néanmoins quand les services de secours sont arrivés, la victime avait un couteau planté dans la gorge et il y avait du sang partout.

Pour sa part, le substitut Mascart, rappelle que l’intéressée a fait l’objet de 4 privations de liberté (notamment pour vols dans des habitations). Il y a eu de nombreux rapports d’expertises à son sujet qui font état d’un "déséquilibre grave, d’une personnalité bordeline". Mais tous ne s’accordent pas sur les mêmes conclusions en termes de responsabilité.

De surcroît en décembre 2021, elle a agressé son nouveau compagnon au couteau et écopé d’une peine de 5 ans. Le Parquet estime la prévenue "extrêmement dangereuse". Elle demande confirmation de la peine de 18 mois.