Les Fagnards manquent de réalisme

Depuis l'éviction d'Olivier Defresne, les Merles n'ont récolté qu'un maigre 3/9. Un nouvel échec ou même un partage les éloignerait du top 5

maret

Deux mois ou presque après avoir joué dans ce stade du Tondreau face à St-Symphorien, les Mariembourgeois y sont de retour ce week-end mais pour y affronter "l’Albert" de Mons. Des Montois qui après un début de championnat compliqué, semblent reprendre des couleurs sous les ordres de Dante Brogno. "La preuve est leur victoire de la semaine passée à Onhaye, souligne le T2 fagnard, Miguel Braconnier. C’est une rencontre qui risque d’être compliquée pour nous mais finalement, nous n’avons jamais été surclassés, hormis ici contre St-Symphorien." Les Couvinois n’ont pas encore réellement lancé leur championnat. Les hommes de Gabor Bukran n’arrivent pas à décoller et réaliser cette fameuse série de bons résultats. "La rencontre de la semaine passée face à Manage est le parfait exemple pour résumer nos débuts en D3. Un résultat décevant (défaite 0-1) mais un fond de jeu loin d’être décevant. D’ailleurs face aux Manageois, je n’ai pas vu un adversaire qui joue le haut de tableau et domine dans le jeu. On manque cruellement de finition et je ne vise pas les offensifs en disant ça mais c’est un constat général. Dimanche dernier, on touche encore une fois le poteau, on a une occasion avec le goal vide mais ça ne bute pas. Pourtant, les garçons charbonnent en semaine, ils n’arrêtent pas. " Comme la semaine dernière, c’est Vincent Eugène qui sera aligné entre les perches vu que le transfert de Geoffrey Nicolas n’a finalement pas été demandé. Mais ce dernier s’est quand même entraîné avec les Fagnards mardi…