La Nef, nouveau centre névralgique du FIFF, plus secret, plus feutré (photos & vidéo)

La place d’Armes vide, sans chapiteau, en a surpris plus d’un. Seul un cube (qui s’illumine une fois la nuit tombée) affichant des photos des invités vedettes ayant marqué les précédentes éditions trône au milieu. 

J.Do.

Depuis les débuts du FIFF, il était le centre névralgique du festival. Cette année, celui-ci a été déplacé à La Nef, nouveau lieu culturel situé à l’église désacralisée d’Harscamp, rue Saint-Nicolas. Excentrée, cachée, un peu secrète, la Nef n’est pas forcément connue du grand public.

Pour accéder à cet article, veuillez vous connecter au réseau internet.
Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...