Ethan, 15 ans, passé à tabac à Namur: jusqu’à 10 ans de prison requis

Le jeune a reçu une cinquantaine de coups, son visage était déformé, il ne pouvait plus ouvrir ni la bouche ni les yeux

JVE
Ethan, 15 ans, passé à tabac à Namur: jusqu’à 10 ans de prison requis

Le 11 octobre 2021 à Namur, Ethan, 15 ans, a été passé à tabac par 5 personnes, 3 jeunes majeurs, et 2 mineurs. Son tort? Avoir noué une relation avec une jeune belge d’origine tchétchène de son école. Ethan avait déjà été mis en garde une semaine auparavant."On lui avait dit qu’il ne pouvait pas nouer une relation avec une Tchétchène, que cela ne se fait pas.", indique MeGravy, conseil des parents d’Ethan, qui se sont constitués parties civiles. Ils réclament 1500 euros à titre provisionnel et la réalisation d’une expertise, leur fils souffrant d’une incapacité de plus de 4 mois.

Ce jour-là, peu avant 16h, Ethan a été accosté à proximité de la gare de Namur. Celui qui menait la danse, un Belge d’origine tchétchène, explique: "On s’est croisés par hasard. Des relations comme cela, cela ne se fait pas chez nous. Je lui ai demandé son téléphone pour vérifier ses échanges avec la petite sœur d’un ami. La conversation ne m’a pas plu. On est ensuite allés à la citadelle. Leurs échanges m’ont déplu et je me suis emporté."

Le prévenu nie le fait que la victime ait reçu des coups pendant une heure de la part de 5 personnes pratiquant la boxe et le MMA. Ethan, après avoir été obligé de présenter des excuses à genoux, aurait reçu une cinquantaine de coups sur tout le corps, principalement au visage. Une scène épouvantable, qui a été filmée et diffusée sur les réseaux sociaux, avant d’être effacée. Hospitalisé, Ethan ne parvenait plus à ouvrir la bouche ni les yeux, son visage était déformé par les coups reçus. Alors que le passage à tabac arrivait à son terme, le principal auteur lui aurait déclaré ceci, ce qu’il réfute aujourd’hui:"Tu seras l’exemple, dis aux autres que s’ils touchent à une Tchétchène, on leur fera la même chose ou pire."

Le conseil des parties civiles parle d’un"crime d’honneur"."Ethan a de la chance d’être présent parmi nous aujourd’hui, il aurait pu perdre la vie ce jour-là."

Le substitut Vandermeiren évoque un acte révoltant commis pour des questions culturelles,"en raison d’une haine et d’un mépris des non-Tchétchènes"et requiert des peines de 10, 8 et 7 ans à l’encontre des 3 protagonistes. Un second prévenu reconnaît avoir été présent, mais affirme avoir voulu séparer le principal auteur et la victime, il dit regretter de ne pas avoir mis fin à la scène. Le dernier prévenu affirme n’être arrivé sur place qu’après la scène de coups.

Le conseil du premier prévenu, contre qui 10 ans sont requis, demande l’acquittement pour la prévention d’extorsion et plaide une peine de probation autonome pour celle de coups et blessures. L’avocat du second, contre qui le parquet requiert 7 ans de prison, demande l’acquittement pour les deux préventions. 8 ans sont requis contre le dernier intervenant, son avocat plaide une peine assortie d’un sursis pour ce qui excède la détention préventive déjà effectuée.

Jugement le 5 septembre.