Les jeunes étaient à leur niveau à Jambes

Près de 80 jeunes ont goûté à la nouvelle formule de tournoi amical, ce samedi à Jambes, sous l’égide de la Ligue et du BC Namur.

Michel Boreux
 La salle jamboise a fait le plein de jeunes badistes, venus tester une formule qui fait ses preuves.
La salle jamboise a fait le plein de jeunes badistes, venus tester une formule qui fait ses preuves. ©M.B.

Le plan de relance initié par la Ligue Francophone Belge de Badminton a déjà produit des effets positifs. "On a dépassé le nombre record d’affiliés relevé avant le Covid, et qui s’établissait à 11.224. Ce chiffre a chuté à 8.854 pendant la pandémie, pour remonter et atteindre 11.343 membres, au mois d’avril, expliquait, ce samedi, Quentin Gaspard, chargé de mission au sein de la Ligue. Le projet “restart” a pour but de dynamiser, de mettre en valeur et d’accompagner les clubs dans le développement de leur école des jeunes." Parmi les initiatives, figurent les nouveaux Tournois Jeunes Amicaux (TJA), dont la douzième et dernière étape avait lieu dans le hall du centre Adeps "La Mosane", à Jambes. Ouverts aux enfants et adolescents âgés de 7 à 17 ans, débutants ou confirmés, aux membres comme aux futurs adhérents de club, ces tournois "nouvelle mouture" ont la particularité de proposer, à chaque participant, un nombre minimum de matchs en simple, face à des adversaires d’un niveau similaire au sien, peu importent son âge et son genre. "C’est une formule proche de ce qui se fait en France et que j’apprécie", confiait Thierry Maurice, originaire de Toulouse et responsable de l’école des jeunes et des entraîneurs du club namurois depuis six ans. "Cela leur permet de s’amuser au travers de trois ou quatre matchs, rassemblés sur une demi-journée. Pour le mini-bad des U9, cela s’organise via des poules de trois, puis des matchs de classement. Pour les autres, le logiciel gérant les tableaux fait en sorte qu’après chaque tour, le vainqueur se retrouve avec d’autres joueurs victorieux et les perdants avec les autres vaincus et ainsi de suite. Et à la fin, forcément, chacun tombe sur des matchs de son niveau."