Les Citizens ont le blues

Namur City finira-t-il la saison? Le coach du jeune club namurois vient de jeter l’éponge après le forfait de dimanche.

B.J.
Les Citizens ont le blues
Vers la fin du club de Namur City? Le coach et les joueurs ont jeté l’éponge. ©ÉdA – 50972991991

Le tout jeune club namurois ne devrait pas terminer la saison au sein de sa série provoquant une redistribution des cartes, notamment concernant les candidats au tour final. En cause: le forfait déclaré contre Ham ce dimanche pour des raisons extra-sportives qui ont fait déborder le vase déjà bien plein de l'équipe. Ayant entamé la saison avec une sanction qu'ils considéraient comme injuste après des incidents contre Bois-de-Villers, le club avait déjà pesé, à l'époque, l'idée de poursuivre l'aventure ou non. Las, les événements de dimanche ont poussé le coach, Loris Passiflora et l'ensemble de ses joueurs à jeter l'éponge. "Le problème est que les joueurs n'en veulent plus. Nous avons trouvé le terrain de Belgrade non tracé (ce qui est une responsabilité de la Ville)". La réaction du président Émile Étienne qui, selon Loris Passiflora, n'a pas daigné chercher une solution alors qu'il était sur place a poussé vers cette décision de forfait qui devrait devenir général. "Nous avions deux heures pour contacter un club voisin et trouver une machine à tracer mais aucune initiative n'a été prise", regrettait amèrement le mentor de Namur City. Celui-ci fait aussi état d'autres manquements, administratif et financier (non-paiement de loyer), Le matricule et le club devraient disparaître malheureusement alors que Loris Passiflora avait fort bien fait progresser un noyau composé de jeunes talentueux. "Je ne peux et ne sais plus être à la fois coach, joueur, concierge, nettoyeur de vestiaires..".