Agriculture: après deux sécheresses et une année trop humide, y a-t-il péril en la betterave?

La dernière campagne betteravière a été catastrophique. De quoi remettre le secteur en question?

Florent Marot
Agriculture: après deux sécheresses et une année trop humide, y a-t-il péril en la betterave?
En 2019 et 2020, le rendement de betterave à l’hectare était faible, mais elles contenaient beaucoup de sucre. En 2021, ce fut l’inverse. Un bon rendement, mais peu de sucre. ©ÉdA – Florent Marot

Les agriculteurs sont habitués à l'alternance des périodes de vaches grasses et de vaches maigres. Mais s'il fallait symboliser l'année 2021, il faudrait un bovin bien rachitique. Les conditions météorologiques ont plombé la culture betteravière, qui nage en eaux troubles depuis 2017 et la fin des quotas européens. "Si la production a été raisonnable en termes de quantité, c'est la teneur en sucre des betteraves qui a été décevante" résume Erwin Boonen, directeur des matières premières pour le groupe Raffinerie Tirlemontoise, exploitant de la râperie de Longchamps.