(Namur) Le Peanuts change de main : 30 ans qui n’ont pas compté pour des cacahuètes

Après 30 ans à la tête du resto-bar Le Peanuts, Constant, le gérant, est parti sur la pointe des pieds pour laisser place à la jeune génération.

Julie Douxfils
(Namur) Le Peanuts change de main : 30 ans qui n’ont pas compté pour des cacahuètes
Avant Le Peanuts, Constant a été le gérant du bar Le What, à Tamines, qui existe toujours. ©ÉdA – Florent Marot

C'était en 1991. Constant Hyfantopoulos, alors âgé de 33 ans, apprend qu'un bar est à remettre dans le centre de Namur, rue de l'Ouvrage. À ce moment-là, il gérait déjà Le What, un établissement situé à Tamines, et connaissait bien ce bar namurois baptisé Le Paradis Latin. "J'y allais régulièrement comme client", se souvient-il. Puis, le lieu est tombé en désuétude et avait peine à trouver preneur. Séduit par le potentiel qui s'en dégageait, Constant a alors racheté le fonds de commerce et entrepris des travaux. "Quand j'ai repris, c'était tellement à l'abandon que personne n'en voulait. J'ai dû enlever quatre ou cinq containers de crasses, relate-t-il. Mais je savais que c'était un bel endroit. Et puis, il y avait de la demande à Namur."