Un peu de chaleur humaine dans le froid

Nées de la crise sanitaire, les balades collectives Caravane attirent un public toujours plus fidèle et tendent à se diversifier.

Martin Rousseau

Il est 14h à Lonzée et le brouillard ne s’est toujours pas levé. Qu’à cela ne tienne, qu’il brume, qu’il vente ou qu’il neige, les fidèles des balades Caravane répondent à l’appel. C’est le cas de Christiane, marcheuse dans l’âme, qui loupe rarement une occasion de sillonner les chemins gembloutois en bonne compagnie. Il y a aussi Yves-Jacques et Natacha, résidents du Foyer de Bothey, un service résidentiel pour adultes porteurs d’un handicap. Cette fois, ils sont accompagnés de Richie, un autre résident du Foyer, venu affronter sa crainte des animaux. En effet, les quatre participants s’apprêtent à parcourir le village de Lonzée aux côtés de deux ânes, Colchique, 10 ans, et Mirabelle, 3 ans.