Namur : le dealer en séjour illégal menace de décapiter son rival

L’analyse de la téléphonie a permis d’établir que le prévenu vendait de la cocaïne depuis au moins 2 mois et demi.

JVE

Le parquet de Namur a requis jeudi une peine 3 ans à l’encontre d’un prévenu accusé d’infraction à la loi sur les stupéfiants. Trois mois sont requis pour une prévention de séjour illégal sur le territoire belge et 6 mois le sont pour menaces et détention d’armes.

Le 16 juillet dernier, suite à une altercation près du parc Louise Marie à Namur, le prévenu a exhibé un couteau à lame jaillissante et a menacé de décapiter son opposant, un couteau "qu'il porte toujours sur lui pour se défendre". À la suite de son interpellation, 1,2 gramme de cocaïne a été découvert dans trois pacsons. L'analyse de sa téléphonie a permis d'établir qu'il vendait cette substance depuis au moins 2 mois et demi.

Âgé de 25 ans, le prévenu a reconnu devant le tribunal qu’il était en séjour illégal depuis 2017 sur le territoire belge.

Le prévenu se trouve dans les conditions pour bénéficier du sursis. Son avocat plaide une peine assortie d’un sursis pour ce qui excède la détention préventive déjà effectuée, qui a débuté en juillet.

Jugement le 17 février.