"Des mesures illogiques" selon le président jambois

À Jambes, qui compte 17 équipes de jeunes, la décision de l’ACFF de postposer la reprise n’est pas très populaire. "J’étais plus ou moins d’accord avec la première remise jusqu’au 16 janvier, précise Bekim Senturk, le président jambois.

T.B.

Mais pour la seconde, qui est tombée officiellement ce lundi, je ne trouve pas cela logique. Si vous faites le tour des clubs dans la province, la plupart ont des matches amicaux tous les week-ends, que ce soit en équipes seniors ou chez les jeunes. Le fait de postposer la reprise du championnat à fin janvier n’empêchera pas les équipes de jouer. Et pour cela, autant reprendre le championnat. Nous devons désormais faire avec le virus, et recommencer à jouer normalement."