Despontin souffre mais reste dans le top 50

Le motard namurois Mikaël Despontin a terminé la 8e étape spéciale du Dakar ce lundi à la 54e place, conservant sa 50e position au classement général, quatre jours avant l’arrivée à Djeddah.

M.S.
Despontin souffre mais reste dans le top 50
La souffrance était encore au menu du motard namurois ce lundi. ©Photo News

Mais c'est très marqué que le quadruple champion de Belgique d'enduro s'apprêtait à aborder la dernière liaison. "Je suis content d'en avoir terminé avec cette spéciale, je n'avais plus de bras, plus de mains. Il y avait beaucoup moins de dunes dans la seconde partie et des pistes hyper rapides, de 25 ou 30 km toujours tout droit et à fond. Je me suis "tanké" dans une dune et j'ai cassé le road-book, je dois le tourner manuellement. Vivement l'assistance et le bivouac. Mes mains sont mortes, malgré les "tapes". C'est le Dakar, on doit souffrir", concluait-il avant de montrer ses mains meurtries et d'entamer la dernière liaison de 262 km. Mardi un peu moins de 500 km, dont 287 de spéciale, sont au menu des rescapés, avec moins de sable, mais des pistes serpentant dans la montagne et les canyons dans une boucle autour de Wadi Ad-Dawasir, dont le départ sera donné plus tard pour permettre aux hommes et aux machines de se reposer.