Off day des Namuroises, l’essentiel pour les messieurs

Face aux deux derniers des classements respectifs de D1 à savoir Tamise (dames) et Anderlecht (messieurs), les équipes namuroises, devant leur public, ont montré des visages diamétralement opposés.

P.Da.

Si les messieurs ont rempli leur mission, les dames de Maxi Garetta ont sombré. Battues 1-7, les Namuroises n’ont jamais existé (même si le score de parité à la mi-temps pouvait masquer les lacunes locales) dans une partie dominée par les Flandriennes. «Il n’y a pas une seule joueuse à sortir du lot» clamait Barbara André, la manager du team, au coup de sifflet final. Marie-Sophie Heine, habituelle titulaire, ne se cachait pas à l’heure d’expliquer pareille déconvenue: «Nous avons joué un très mauvais match. Il n’y avait aucune envie, aucun rythme. Nous devons montrer une autre attitude face à l’Orée le week-end prochain». Conscientes du naufrage collectif, les Namuroises devront, en effet, sortir un autre match afin de se faire pardonner.