Fêtes de Wallonie : une bonne ambiance, 100 interventions policières

Une ambiance conviviale, un Horeca respectueux des règles et un total de 100 interventions policières. Le bilan sécurité est plutôt positif.

Fêtes de Wallonie : une bonne ambiance, 100 interventions policières
Des fêtes globalement «bon enfant» selon la police. ©ÉdA – Florent Marot
S.Hq
V.D.

Le bilan policier de la première nuit de fête, de vendredi à samedi, fait état de 43 interventions dans la Corbeille. Et ce pour différents motifs: personnes dérangeantes, tapages, dégradations, vols, bagarres, stationnements gênants, etc.

Six bagarres ont éclaté dans cette même nuit, en différents endroits de la ville. On a dénombré une arrestation administrative pour ivresse sur la voie publique et une arrestation pour rébellion. En revanche, aucun vol, que ce soit dans des voitures ou l’œuvre de pickpockets, n’a été à déplorer durant cette nuit.

La police de Namur estime qu’un esprit festif a régné dans les rues du centre-ville vendredi soir. Certains lieux comme la rue de Bruxelles ou la place Chanoine Descamps ont enregistré une influence assez importante. La circulation des véhicules venant de la rue de Fer a été déviée en cours de soirée afin de garantir la sécurité des nombreux piétons dans la rue Saint-Jacques et au début de la rue de Bruxelles.

En ce qui concerne les lieux de concerts, la place Saint-Aubain a attiré vendredi du monde dans une ambiance sereine, indiquent encore les forces de l’ordre, tandis que la place des Cadets a connu une affluence moindre. Aucun incident n’a été signalé dans les files d’attente imposées par les mesures de sécurité liées au Cofd Safe Ticket.

Deux pickpockets arrêtés

Samedi, la police a noté une affluence plus importante que vendredi, tant en ville que sur les places de concerts. «L'ambiance est restée généralement sereine et bon enfant pendant la soirée et la nuit», souligne la police, qui dénombre un total de 57 interventions durant la seconde soirée festive.

Quelques bagarres ont éclaté dans différents coins de la Corbeille. La police fait état de onze dossiers pour des coups et blessures et des bagarres. Le bilan de la seconde nuit épingle aussi l’activité de pickpockets. Deux suspects ont été interpellés et ont fait l’objet d’une arrestation judiciaire. Même sort pour un individu qui s’est rebellé contre les forces de l’ordre. La police a également procédé à deux arrestations administratives, pour ivresse sur la voie publique.

Du côté des «bitus», on note aussi que seize personnes ont été admises au poste médical avancé. Pour la plupart, il s’agissait de consommation excessive d’alcool.