Dormir à l’Ibis Styles, dans un chic atelier d’artistes

Le village d’affaires monte en puissance. Il avait déjà sa salle de vente Rops. Puis son restaurant, le Félicien, ouvert en décembre 2019. Depuis peu, il a son Ibis Styles, explorant la thématique de l’atelier d’artistes. Nuits inspirantes.

Pierre Wiame
Dormir à l’Ibis Styles, dans un chic atelier d’artistes
L’Ibis Styles, l’enseigne verte du groupe Accor, a accueilli ses 55 premiers clients le 20 août, dans des chambres à la déco sobre

C’était le samedi 21 août, à l’aube. Au centre d’affaires de Suarlée, où il a ses bureaux, il débarque aux alentours de 6 h. Paul de Sauvage, le patron du groupe Actibel, qui pratique l’immobilier à grande échelle, a osé engager là des paquets de millions pour faire sortir de terre sa vision d’un pôle d’affaires intégré de 30 000 m2 décentré de la ville, sur sa porte ouest. Un chef-d’œuvre économique. Et une success story. Depuis 2 ans et demi, la méga-boîte n’arrête pas de gagner en notoriété et monter en puissance. Avec sa salle de ventes, entre 3 et 4 000 personnes, de toute l’Europe, y défilent cinq jours par mois. Des conducteurs de Tesla viennent y faire le plein de jus (4 000 charges par mois).