Namur: la chaussée de Louvain à sens unique pour un an

Les travaux d’aménagement de la bande de circulation réservée aux bus vont commencer.

Namur: la chaussée de Louvain à sens unique pour un an
Le trafic sera maintenu dans le sens de la descente. ©EdA - Florent Marot
Bertrand Lani

Attendus en 2019 déjà, les travaux d’aménagements de la bande de circulation réservée aux bus sur la chaussée de Louvain, dans son tronçon entre la rue Hébar et le carrefour Saint-Luc, vont enfin débuter. Le chantier est annoncé pour le début du mois de septembre, une semaine après la rentrée des classes. Il devrait durer un an, ont indiqué des représentants de l’Opérateur de transport de Wallonie (OTW) et le TEC, à la manœuvre.

Cette nouvelle bande de circulation longue d, 1,2 km sera visuellement identifiable de par sa couleur rouge, au centre de la voirie. Large de 3,4 m, elle sera surélevée de dix centimètres. Cinq nouveaux quais seront installés. 27 arbres, 120 arbustes et 132 rosiers seront plantés.

À terme, les véhicules du TEC emprunteront cet axe dans le sens de la descente durant les heures de pointe matinale et dans le sens de la montée, en fin de journée. «Notre objectif commun est de permettre aux usagers de rejoindre le centre-ville en maximum sept minutes», s'engage Stéphanie Scailquin (cdH), échevine de la Mobilité.

Les autorités souhaitent de la sorte faire diminuer la pression automobile en ville en encourageant les travailleurs à laisser leur véhicule au parking-relais de la rue Hébar. Ce dernier étant toujours loin d’afficher complet depuis son lancement il y a un an et ce, malgré une desserte de bus intensifiée.

Déviations et participation

L’impact du chantier sera proportionnel aux ambitieux objectifs annoncés: la chaussée de Louvain sera inaccessible dans le sens de la montée dans le tronçon où se dérouleront les travaux. Elle restera toujours accessible dans le sens de la descente. Des déviations seront mises en place un peu après la rentrée des classes. Les automobilistes de transit seront orientés vers la route de Hannut. Les accès aux commerces seront maintenus via un itinéraire passant par la rue de la Poteresse. Les bus qui remontent d’ordinaire la chaussée emprunteront la parallèle depuis la rue Pitteurs, où des arrêts provisoires seront installés.

Et l’échevine de la mobilité de rappeler que toutes ces mesures ont fait l’objet d’un long travail de concertation entre les partenaires, des représentants des riverains, des commerçants et de l’hôpital tout proche, notamment. Une dynamique participative qui perdurera tout au long des travaux avec la création d’un comité de chantier.