Le petit Esperanzah! se prépare à Floreffe: «Petit mais vrai, car l’espoir, n’a jamais été autant d’actualité»

«Ce fut compliqué!» Pour mettre en place le 1er grand festival de l’été belge et accueillir 5 000 personnes par jour, ce week-end, l’équipe a dû plusieurs fois revoir ses plans.

Alexis Seny

«Le lieu est toujours aussi magique.» Se hissant sur la grande scène, côté jardin le directeur-programmateur du Petit Esperanzah!, Jean-Yves Laffineur, ne se lasse pas de la vue sur la Sambre, la campagne. Samedi et dimanche, l'abbaye retrouvera joie de vivre et de danse, multiculturellement et librement. En attendant, les artistes bricoleurs mettent du cœur à l'ouvrage pour la transformer sous de folles structures boisées.