Les conserves de produits locaux se répandent à Namur

Le circuit court et la mise en conserve: cette double tendance commence à séduire les traiteurs namurois. Exemple à Cognelée.

Manuel Dolhet

L’air du temps est à la réduction des déchets, y compris et d’abord dans notre consommation alimentaire. Cette préoccupation environnementale en rejoint une autre: la production en circuit court, «de la fourche à la fourchette», afin de réduire les déplacements polluants. C’est ainsi que des traiteurs qui faisaient déjà vivre des producteurs locaux stérilisent désormais leurs plats et proposent ceux-ci dans des bocaux en verre.