Mobilisation à l’athénée d’Andenne: le préfet n’est pas tout seul

Mobilisation d’une bonne centaine d’élèves et des enseignants de l’athénée Jean Tousseul, mercredi à Andenne. Tous veulent de la stabilité et cela passe notamment par le maintien du préfet actuel.

Samuel Husquin

«Non au changement! Non au changement! ». Ce n'est pas un nouveau mai 68 qui s'amorce dans la cour de l'athénée Jean Tousseul d'Andenne. Mercredi, peu après midi, des dizaines d'élèves et de professeurs y ont en effet exprimé leur grand besoin de stabilité. Et l'envie de voir maintenu à son poste Xavier Rouet, qui occupe la fonction de préfet depuis 2019.

Pour accéder à cet article, veuillez vous connecter au réseau internet.