Café saccagé et bistrotière obligée de se cacher pour éviter les coups

Fin de nuit agitée entre le 9 et le 10 février 2018 dans ce café de la rue Rogier lorsqu’une altercation éclate entre le prévenu et les trois autres clients encore présents.

Café saccagé et bistrotière obligée de se cacher pour éviter les coups
À leur arrivée, les policiers avaient découvert la vitrine brisée et le prévenu brandissant une table au-dessus de sa tête pour la jeter. ©TheVisualsYouNeed – stock.adobe.com
R.P.

Le différend porte sur la prise en charge des 120€ d’une bouteille de whisky cassée. Selon le prévenu, le trio s’est jeté sur lui et lui a asséné des coups. « Je serais mort si je ne m’étais pas défendu.», confie-t-il.