Amsoria: Lilia Bongi raconte son enfant, du Congo à Gembloux, cité des couteliers

Avec son roman «Amsoria», Lilia Bongi délivre un récit criant de vérité, qui revient sur son exil en Belgique à l’âge de dix ans.

Martin ROUSSEAU
Amsoria: Lilia Bongi raconte son enfant, du Congo à Gembloux, cité des couteliers
Lilia Bongi sort «Amsoria», un roman autobiographique. ©ÉdA – 501197696929

«Le mot 'Amsoria' s'est popularisé au Congo dans les années 1960, à l'arrivée de soldats ghanéens sur le territoire. Lorsqu'ils disaient 'I'm sorry' ['je suis désolé' en français], les Congolais comprenaient 'Amsoria', explique Lilia Bongi. Ce terme évoque le voyage, l'adaptation et le contraste entre le monde occidental et celui de l'Afrique. »

Pour accéder à cet article, veuillez vous connecter au réseau internet.
Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...