Sébastien Mahia, un homme de défis

Sébastien Mahia a toujours été un athlète atypique. Il aime faire parler de lui mais, bien plus que cela, il a besoin de ses défis.

Amandine GILSON
Sébastien Mahia, un homme de défis
Entre 2016 et 2019, l’inusable Sébastien Mahia a participé à 700 courses. Il en a remporté 262. ©Amandine Gilson

«l faut que je coure. Cela me permet de ne pas péter un câble», racontait Sébastien Mahia ce dimanche, à une vitesse de 17 kilomètres par heure, à hauteur de Profondeville, alors qu'il avait déjà presque 15 bornes dans les pattes. Ce joggeur namurois, qui défraie la chronique dans le milieu de la course à pied, n'est pas toujours très apprécié. Son personnage atypique, ses défis pas toujours très réfléchis mais bien spontanés, sa façon de vivre sa vie et de pratiquer sa discipline préférée ont déjà fait couler beaucoup d'encre. Ce boulimique de courses est un peu un «extraordinaire»: il a des capacités de récupération hors normes. Ces derniers mois, il a enchaîné les défis et surtout les kilomètres. Après une année chaotique et tout de même 38 courses aux quatre coins de la Belgiquedont 7 victoires, «Séba» s'est lancé des défis.