Dinant, la prison que les détenus adorent

«À Dinant, ce n’est pas vraiment une prison!»

Difficile de refréner un sourire lorsque, dans l’ambiance souvent pesante d’une audience du tribunal correctionnel, un détenu fait montre d’une spontanéité désopilante. Ce fut le cas lors de la dernière audience dinantaise de 2020 avec Donovan. Poursuivi à l’instar de six autres comparses pour trafic organisé de cannabis et de cocaïne à Philippeville et Florennes, ce jeune homme de 19 ans est le seul à comparaître détenu. La raison est simple: il n’a pas respecté les termes de sa libération conditionnelle et a été aussi vite remis en prison.