L'intégration sociale des étrangers: un travail au ralenti

Ces deux derniers mois, les initiatives d'intégration de personnes étrangères ont dû réduire ou suspendre leurs activités.

Martin ROUSSEAU
L'intégration sociale des étrangers: un travail au ralenti
Natalie Van Wetter (du groupe Alpha) et Maud Plumier (du Service entraide migrants) travaillent régulièrement en collaboration. ©ÉdA

Améliorer l'insertion de personnes d'origine étrangère sur le territoire: tel est le but du Service entraide migrants (SEM) et du groupe Alpha, deux organisations gembloutoises dont les membres ont naturellement été perturbés par la crise actuelle. Rencontre avec les coordinatrices de ces deux associations.

Pour accéder à cet article, veuillez vous connecter au réseau internet.
Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...